Nouveau

76e groupe de reconnaissance

76e groupe de reconnaissance


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

76e groupe de reconnaissance (USAAF)

Histoire - Livres - Aéronefs - Chronologie - Commandants - Bases principales - Unités composantes - Affecté à

Histoire

Le 76e groupe de reconnaissance (USAAF) était une unité basée à domicile qui opérait aux côtés d'unités de l'armée qui s'entraînaient aux États-Unis.

Le groupe fut activé en février 1942 et doté d'une large gamme d'avions. Après s'être entraîné à la fois à la reconnaissance et au rôle d'appui aérien, le groupe a participé à l'entraînement de l'armée. De mai à septembre 1943, il a soutenu des manœuvres plus importantes de la deuxième armée. De septembre 1943 jusqu'à la dissolution du groupe en avril 1944, il a soutenu l'entraînement des unités dans la zone d'entraînement du désert de Californie-Arizona. Il s'agissait d'une vaste zone, contenant quatre aérodromes majeurs et cinq mineurs, et à l'époque, c'était la plus grande zone d'entraînement de l'armée au monde.

Livres

-

Avion

Bell P-39 Airacobra, Curtiss P-40 Warhawk, Douglas A-20 Boston/ Havoc, North American B-25 Mitchell, Stinson L-1 Vigilant, Piper L-4 Grasshopper, Stinson L-5 Sentinel, Interstate L-6 Grasshopper

Chronologie

5 février 1942Constitué en tant que 76e groupe d'observation
27 février 1942Activé
avril 1943Redésigné 76e groupe de reconnaissance
Août 1943Redésigné 76e groupe de reconnaissance tactique
15 avril 1944Démantelé

Commandants (avec date de nomination)

Lt Col H N Burkhalter : mars 1942
Maj James E Ilgenfritz : v. 21 janvier 1943
Lieutenant-colonel John T Shields : v. 18 sept.1g43-unkn
Maj Klem F Kalberer, 1944

Bases principales

MacDill Field, Floride : 27 février 1942
Champ clé, Mlle : c. 3 mars 1942
PopeField, Caroline du Nord : c. 28 mars 1942
Vichy, Lu:Déc 1942
Morris Field, Caroline du Nord : mai 1943
Thermal AAFM, Californie : septembre 1943-15 avril 1944.

Unités composantes

20 : 1942-43
23 : 1942-43, 1943-44
24 : 1942-43
70e : 1943
91e : 1943
97e : 1943-44
101e : 1943-44
102e : 1944
106e : 1943
121e : 1943

Assigné à

-


Corps de reconnaissance

Les Corps de reconnaissance, ou simplement Corps de reconnaissance, était un corps de l'armée britannique de la Seconde Guerre mondiale dont les unités constituaient le fer de lance mobile des divisions d'infanterie. Il a été formé à partir des groupes de reconnaissance de la brigade d'infanterie le 14 janvier 1941.

Tous les groupes de reconnaissance de brigade de chaque corps d'infanterie ont été formés en bataillons de reconnaissance, chacun portant généralement le numéro de sa division concernée. Par exemple, le 43e Bataillon, Corps de reconnaissance (basé sur le 5e Bataillon, le Gloucestershire Regiment) était le bataillon de reconnaissance divisionnaire de la 43e Division d'infanterie (Wessex). Ώ]

Initialement, issues des unités d'infanterie, les unités de reconnaissance utilisaient les désignations d'infanterie de bataillons, compagnies et pelotons. Cependant, à partir du 6 juin 1942, le corps a changé pour les descriptions de cavalerie des régiments, des escadrons et des troupes. ΐ]

Il est devenu une partie du Royal Armored Corps en 1944, conservant toujours son propre insigne de casquette avec deux éclairs soutenant une lance verticale. Avec la fin de la guerre, ce nombre d'unités de reconnaissance n'était plus nécessaire et le Corps fut dissous en août 1946. Les tâches de reconnaissance retournèrent aux unités blindées régulières du Royal Armored Corps.


76e Groupe de Reconnaissance - Historique

Les Rangers de la République du Vietnam (Biệt ộng Qu n) étaient l'une des formations les plus prédominantes et les plus respectées de l'armée sud-vietnamienne. Fonctionnant initialement à la fin des années 1950 et au début des années 1960 en tant qu'unités d'action rapide au niveau de la compagnie, elles ont ensuite été réorganisées en bataillons et plus tard en groupes et forces opérationnelles sous le contrôle de chacune des quatre régions militaires (corps) de la République du Vietnam. Les Rangers ont été impliqués dans chaque engagement majeur au Sud-Vietnam, et les photographies de Rangers défendant Saigon pendant l'offensive du Têt sont restées parmi les images les plus emblématiques de la guerre du Vietnam. Dans les années 1970, à la suite de la campagne de « vietnamisation » du conflit, les formations de Rangers ont été élargies en unités nouvellement formées composées d'anciens membres du Groupe de défense civile irrégulière et de diverses unités de la Force populaire / Force régionale et d'autres milices locales. Beaucoup de ces nouvelles unités étaient considérées comme des « Border Rangers », étant situées principalement dans les régions frontalières, et avaient généralement la même formation, le même équipement ou la même taille que les unités de Rangers traditionnelles.

L'évolution de la branche Ranger au fil du temps consistant en la création, l'expansion, la dissolution et la réaffectation de différentes unités a entraîné la création d'une variété d'insignes différents. Les objets présentés sur cette page sont tous des pièces originales et sont conservés dans la collection de la Société historique de la République du Vietnam. Ils ne présentent pas un aperçu complet, mais plutôt une fraction des insignes établis. Les éléments ci-dessous sont organisés en six sections. Les insignes de poche font référence aux articles généralement placés sur la poche droite ou gauche, les badges font référence aux insignes de coiffure et de poitrine, les insignes de manche étaient portés sur le haut de la manche (la droite affichant généralement la désignation de la région militaire), les parchemins étaient portés au-dessus des insignes de manche sur le manche gauche, des glissières d'épaule étaient portées sur l'épaulette et des pattes de manche étaient portées soit attachées à l'insigne de la manche, soit seules. Le port des insignes n'était pas standardisé dans toute la branche des Rangers, et différentes unités/individus présentaient des variations d'usure. Les photos de Rangers avec un simple insigne général sur la manche sans désignation d'unité sont courantes, ainsi que des troupes portant des insignes de poche et rien d'autre. Les affiliations aux unités ont également changé au fil du temps, un bataillon étant réaffecté entre différents groupes de Rangers. Les onglets de couleur désignaient à l'origine la région militaire à laquelle l'unité était rattachée. Le vert signifiait la première région militaire (I Corps), Red-II Corps, Maroon-III Corps et Yellow-IV Corps. En 1973, la branche Ranger a été réorganisée en une force d'assaut mobile générale pouvant être insérée n'importe où dans le pays, et un nouvel onglet bleu universel a été adopté pour toutes les unités pour signifier ce changement.

La plupart des identifications ci-dessous ont été faites par Cecil B. Smyth dans les années 1970, dont les publications couvrant les insignes des Forces armées de la République du Vietnam restent le catalogage le plus approfondi du sujet.


Recherche des dossiers de la batterie C, 76e corps d'artillerie côtière (AA) (couleur)

Je recherche des emplacements et des enregistrements de la Seconde Guerre mondiale de la batterie C du 76e corps d'artillerie côtière (AA) (en couleur) dans le théâtre du Pacifique, en particulier aux Îles Salomon. J'essaie de faire l'histoire de ce que mon père (décédé) a fait pendant la Seconde Guerre mondiale (Engagement - Entraînement (spécialité) - Affectations - Histoire de l'unité sur le théâtre d'opérations du Pacifique). La formation, les affectations et l'historique de l'unité sont les questions difficiles à trouver/corréler.

Je ne peux pas trouver de littérature ouverte ou de détails sur les lieux d'entraînement et les missions de guerre dans le théâtre du Pacifique de la "Battery C, 76th Coastal Artillery Corps Anti-Aircraft BN (Colored) units. J'ai reçu les dossiers de paie de mon père de la NARA et il contient des mouvements entre les APO : 708 Gare 7337, 717, 708 et 320.

Je ne trouve pas de directive de l'armée, c'est-à-dire la série 4526-M ou un manuel postal du DoD équivalent, qui corrèle les trois types d'indicatif numéroté APO à leur emplacement géographique par rapport au système de type de code postal actuel utilisé. La corrélation des désignateurs APO aidera à répondre à la partie des affectations.

a) Une liste des APO de la Seconde Guerre mondiale qui mettent en corrélation trois indicatifs numérotés avec des emplacements dans le théâtre du Pacifique ou des informations équivalentes sur les mouvements du 76th Coastal Artillery Corps.

b) Lieux d'entraînement où l'artillerie antiaérienne côtière pour les troupes de couleur a probablement eu lieu.

c) Type d'artillerie utilisé par le 76th Coastal Artillery Corp (AA) BN et emplacements des unités par batterie (ou meilleure estimation) dans le théâtre du Pacifique. Le 76e peut avoir été affecté sous un bataillon ou une autorité globale.

d) Unité : histoire, devise, récompenses, écussons, etc.

e) Toute aide que vous pouvez fournir via des recommandations ou des références.

Re: Recherche des dossiers de la batterie C, 76th Coastal Artillery Corps (AA) (couleur)
Cara Jensen 26.01.2021 18:27 (в ответ на Herbert Wyatt)

Merci d'avoir posté votre demande sur History Hub !

Nous avons effectué des recherches dans le catalogue des archives nationales et trouvé les rapports d'opérations de la Seconde Guerre mondiale, 1940-1948 dans les documents du bureau de l'adjudant général, 1917-1985 (groupe d'enregistrements 407) qui peuvent inclure des documents du 76e groupe d'artillerie antiaérienne, du 76e Bataillon d'artillerie antiaérienne (canon) et le 933e bataillon d'artillerie antiaérienne (AW) pour la Seconde Guerre mondiale. Pour accéder à ces documents, veuillez contacter les Archives nationales de College Park - Textual Reference (RDT2) par courrier électronique à l'adresse [email protected]

En raison de la pandémie de COVID-19 et conformément aux directives reçues du Bureau de la gestion et du budget (OMB), la NARA a ajusté ses opérations normales pour équilibrer la nécessité d'achever son travail critique tout en respectant la distanciation sociale recommandée pour le sécurité du personnel de la NARA. En raison de cette nouvelle hiérarchisation des activités, vous pouvez rencontrer un retard dans la réception d'un accusé de réception initial ainsi que d'une réponse substantielle à votre demande de référence de RDT2. Nous nous excusons pour ce désagrément et vous remercions de votre compréhension et de votre patience.

En outre, vous pouvez consulter la source non officielle Coast Artillery Organizational History, 1917-1950 Part I, Coast Artillery Regiments 1-196 , qui contient un bref historique du 76th Coast Artillery (AA) (Colored) Regiment : 

76th Coast Artillery (AA)(Colored) Regiment Constitué en OR 7-29-21 sous le nom de 502nd Arty (AA), CAC, et organisé en novembre 1921 à New York. Redésigné 502e CA (AA) Regt 6-30-24. Retiré de l'OR 10-1-33 et attribué à RA comme inactif. Le 8-1-40, redésigné 76th CA (AA) Regt (Cld) et 1st Bn activé à Ft. Bragg, NC 2nd Bn activé 2-10-41 à Ft. Bragg. Déménagé dans la région de Philadelphie le 12-11-41 pour établir des positions AA. Transféré dans la région de Los Angeles le 5-26-42 a établi des positions AA à Burbank jusqu'au 7-30-42. Le 3e Bn a activé le 6-15-42 à Burbank. Régiment déplacé au Cp. Stoneman, CA, 7-30-42 à l'étape d'un déploiement à l'étranger. A quitté San Francisco et est arrivé à Espiritu Santo, Nouvelles-Hébrides, le 9-2-42. Défenses AA habitées jusqu'à inactivation le 11-1-43. HHB redésigné HHB 76th AAA Gp 1st Bn redésigné 76th AAA (Gun) Bn 2nd Bn redésigné 933rd AAA (AW) Bn 3rd Bn dissous et le personnel réaffecté.

Enfin, nous avons localisé une copie numérisée de la liste numérique des APO, de janvier 1942 à novembre 1947, préparée par le service postal de l'armée, qui peut contenir les numéros APO et les emplacements que vous recherchez.


76e Groupe de Reconnaissance - Historique

La phrase sonnait avec affirmation et finalité, et il semblait que rien de moins que la paix totale ne pouvait empêcher la 76e division de donner bientôt à l'ennemi le goût fatal de son acier. C'est du moins ce que pensaient les hommes enthousiastes qui se préparaient à réactiver la division à Fort George G. Meade, dans le Maryland, en mai 1942.

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, la 76e n'était plus qu'une division fantôme, son obscurité dans le département de la Guerre n'en est pas moins complète malgré sa longévité dans l'esprit des hommes qui avaient servi dans ses rangs. Maintenant, en mai 1942, les puissances de l'Axe consolidaient de vastes conquêtes et allaient de l'avant avec une force non diminuée. L'image de la guerre était grave, les forces allemandes avaient envahi l'Europe, s'étaient enfoncées profondément en Russie et avaient conduit avec les Italiens à travers l'Afrique du Nord jusqu'en Égypte. Dans le Pacifique Sud, des hordes japonaises avaient envahi des milliers de kilomètres dans toutes les directions, isolant la Chine et capturant toutes les possessions américaines. Dans ce sombre contexte d'événements mondiaux, la 76e division d'infanterie a été sauvée de sa simple existence de papier et à nouveau appelée à prendre part à la lutte gigantesque contre les auteurs des crimes les plus odieux de l'histoire de l'humanité.

"Dis, mon pote, quel est ce patch que tu portes sur ta manche?"

"Dis, mon pote, est-ce que ce truc blanc est un téléphone français ? Vous devez être dans une tenue de signal."

La 76e division de la Première Guerre mondiale s'est rapidement mise en forme et s'est déplacée outre-mer du 3 juillet au 8 août 1918. Puis a commencé le rôle sacrificiel qui devait être le destin implacable de la division pendant près de deux guerres mondiales. L'organisation a été désignée sous le nom de 3d Depot Division et a reçu l'ordre de se rendre dans une zone au sud de Bourges, en France, avec son siège à St Amand-Mont-Rond. Là, préfigurant les nombreux clivages officiels à subir pendant la Seconde Guerre mondiale, le 76e est démantelé, des cadres d'entraînement sont formés et du personnel est formé en remplacement au front, tandis que la brigade d'artillerie s'entraîne à Clermont-Ferrand.

Le 301e Régiment du génie a été détaché de la division et affecté au service avec le IVe Corps, participant à l'offensive de St Mihiel. Le 301st Field Signal Battalion est détaché et affecté au VI Corps, affecté de manière combative dans le secteur de Marbache jusqu'à l'Armistice. La 151e brigade d'artillerie de campagne, à la fin de sa formation, a été affectée à la deuxième armée. A son arrivée en zone avancée, il est rattaché au IIe corps colonial français dans le secteur de Troyon. Le 5 novembre 1918, il passa sous le contrôle du XVIIe corps d'armée français et, en tant que corps d'artillerie, appuya l'action des 33e et 81e divisions jusqu'à l'armistice. Le 302e bataillon d'artillerie de campagne participe à l'offensive Meuse-Argonne du 5 au 11 novembre 1918.

Le général de division Emil F. Reinhardt (qui, en 1945, devait atteindre une renommée mondiale en tant que chef de la 69e division, première unité du front ouest à entrer en contact avec les forces russes sur l'Elbe) a été affecté au commandement de la division, avec le général de brigade Ralph. C. Smith comme commandant général adjoint, le général de brigade Jerome J. Waters, commandant de l'artillerie de division, et le colonel Herbert T. Perrin, chef d'état-major. Divers officiers d'état-major et commandants de régiment et de bataillon ont été choisis. Très expérimentés, ils ont fréquenté des écoles de services spéciaux et des cours de recyclage pour une formation supplémentaire. En mai 1942, ces officiers se sont réunis à Fort George G. Meade, dans le Maryland, avec un cadre d'entraînement de plusieurs centaines de sous-officiers et d'hommes de la célèbre 1re Division d'infanterie. La division a également reçu de nombreux officiers de réserve et nouvellement commissionnés, produits des écoles d'aspirants-officiers. Il n'était pas du tout rare de trouver des officiers qui avaient été intronisés comme soldats en vertu de la Selective Service Act pas plus de dix-huit mois plus tôt.

Le décor était donc planté. Au cours de la dernière semaine de mai et de la première moitié de juin, des milliers de recrues brutes ont afflué dans la zone de cantonnement autrefois déserte depuis les centres d'accueil de New York, du New Jersey et de la Nouvelle-Angleterre. Ces civils en uniforme abasourdis ont été accueillis sur une voie de chemin de fer voisine par des guides qui les ont rapidement conduits vers des camions et des baraquements en attente. Ils étaient alignés par des médecins pour inspection, alignés par des sergents du mess pour la bouffe, alignés par des chefs de peloton pour nettoyer les sols, les chevrons et les murs des bâtiments arides maintenant appelés "home", et souvent moins de deux heures après avoir atteint le camp, avait étaient orientés vers l'urgence et le sérieux du programme de formation en attente, et étaient alignés pour un exercice d'ordre rapproché. Au cours de ces quelques semaines de vitesse, Fort Meade est passé d'un vaste potentiel de guerre dans le marasme de sa carrière à un centre animé d'énergie et de force américaines apprenant et pratiquant la technique sinistre et surhumaine d'aller à la guerre.

Le rythme de la Seconde Guerre mondiale avait considérablement modifié la structure d'une division depuis 1918. Avec le nouveau concept de "division d'infanterie triangulaire", les 385e et 417e régiments d'infanterie ont été ajoutés au 76e. Avec le 304e régiment d'infanterie, ils représentaient environ les deux tiers de l'effectif de la division. Le puissant coup de poing de l'artillerie de division a également été augmenté. Les 302e, 355e et 901e bataillons d'artillerie légère de campagne ont reçu des obusiers de 105 MM, tandis que le 364e bataillon d'artillerie de campagne moyenne a reçu des obusiers de 155 MM. Le reste de la 76e Division était composé du 301e Bataillon du génie, du 301e Bataillon médical, de la 76e Compagnie des transmissions, de la 76e Compagnie de quartier-maître, de la 76e Troupe de reconnaissance, de la 776e Ordnance Company Light Maintenance, de la 76e Division Headquarters Company, du 76e Peloton de police militaire et de l'infanterie et Musiques d'artillerie, plus tard incorporées dans une fanfare de division. Ces changements organiques n'étaient pas les seuls changements nécessités par une guerre de plus en plus modernisée et brutalisée. La formation du soldat, à la fois en tant qu'individu et en tant que membre d'une équipe plus large, a été abordée à partir d'une base hautement scientifique. Le summum de la perfection physique devait être atteint, et la 76e division, dans le cadre de son programme d'entraînement vigoureux, fut la première à inclure l'agressivité étudiée des cours d'entraînement des Rangers pour tous ses hommes.


EXCLUSIF* 76th Fighter Squadron "Flying Tigers" - Rapport de mission SECRET 1945

Ce rapport de renseignement de vol marqué « SECRET » est daté du 26 juillet 1945. Marqué « SECRET » par l'autorité du 76e escadron de chasse, ce rapport est le « rapport n° 177 » et détaille une mission de l'escadron basé au-dessus de Laohwangping, en Chine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 76e escadron de chasse était l'un des trois escadrons originaux (74e, 75e, 76e) du 23e groupe de chasse. Le 76e escadron est resté au combat sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde (CBI) du 18 juillet 1942 au 11 août 1945, remportant une mention d'unité distinguée pour des missions en Chine en juin 1944. Ce rapport de renseignement de vol détaille la mission de contacter les stations de liaison. dans la région de Kweilin pour les cibles ennemies. L'avion utilisé pour cette mission était composé de deux P-51C et d'un P-51D dirigés par le capitaine Lillie et les lieutenants. Greer et Hunter. Le rapport indique que quatre grappes de fragments stabilisés de 500 lb ont été utilisées ainsi que des fragments de 36 paires dans des racks R-3. Ces bombes ont été utilisées, causant des pertes ennemies de quatre camions incendiés, ainsi qu'un nombre connu de gros dégâts et un nombre inconnu de dégâts dans la zone de dispersion. Dans l'ensemble, le rapport indique le décollage en trajectoire de vol de l'escadron, leurs problèmes de communication avec les liaisons et les stations radio, avant d'acquérir et de placer des cibles ennemies au sol. Le rapport parle des mitraillages de l'escadron avec un grand effet sur les véhicules ennemis et pour vider les fosses à canon.

Tigres volants :

L'histoire du 76e remonte aux premiers jours de la Seconde Guerre mondiale. Au cours de l'été 1941, Claire Lee Chennault a formé un petit groupe de pilotes américains en trois escadrons de chasse, l'American Volunteer Group, de l'armée de l'air chinoise. L'unité a immédiatement attiré l'attention internationale pour ses succès au combat tout en défendant la Chine et la Birmanie, et ils sont devenus connus sous le nom de « Tigres volants ». Certains membres de l'AVG ont rejoint ou rejoint l'US Air Force après la dissolution de l'AVG.


76e Groupe de Reconnaissance - Historique

1) Brad Johnson
Arkansas
J'ai pensé que je reviendrais. Le site s'est agrandi depuis ma dernière visite ! Veuillez référer toute personne intéressée à: http://aa5ch.smugmug.com/gallery/229596 pour les photos que mon père a prises de M Company, 385th.
Merci!
Brad Johnson, fils du capitaine Earle K. Johnson
[email protected]
2004-09-24 22:57:01

2) Ed Burlin
Baltimore, Maryland
J'étais dans le 385th inf Regt George Co. Capt. Thomas Windsor commandant. Formé avec 76 div à McCoy et est allé outre-mer et s'est battu avec eux jusqu'à la fin.
2004-11-21 20:41:44

3) Tommy Combas
Jacksonville, Floride
Ce fut une grande surprise lorsque j'ai placé le nom de mon grand-père dans un moteur de recherche pour découvrir qu'il y avait en fait une photo de lui sur Internet. Mon grand-père était H.V. Combass, Bataillon Rouge, Compagnie C, 2e Peloton. Je n'ai jamais eu le plaisir de le voir en personne parce qu'il est mort peu de temps avant le début de mon existence, donc n'importe quelle photo de lui est une bonne chose à voir. J'ai été nommé d'après cet homme, il était également connu sous le nom de H.V. ''Tommy'' Combass. Merci d'avoir posté la photo. Il a quatre frères survivants actuellement au 17 décembre 04.
2004-12-18 11:24:33

4) Raymond Gill
Grand Rapids MI
Co. F, 385 R'egt.
2005-01-29 19:49:47

5) Jay Martin Hamilton SLD (à la retraite)
Medford, Oregon 97504-7550
D'ici le 26/03/05, j'aurai publié l'histoire du 417th Inf Regt, 76th Inf Div US Army, 230 pps avec des entrées personnelles du SFC Robert Brambin de son grand-père Pfc Thomas Brambin 38380614, membre 1st Bn, 417th Inf Regt entry par Cheri Wullenwaber pour son père Sgt Wm R. Bye 37074360, L Co, 417th entrée par LTC Orville Shawn Cupp US Army pour son grand-père Pvt Orville L. Cupp, Anti-Tank Co, 417th Inf Regt, une entrée par M. Ross Heywood , Box 1270 Queenstown, propriétaire néo-zélandais d'un immense drapeau nazi signé par 60 membres du 417th Inf Regt, quelques souvenirs du 2d Lt Howard M. Randall, officier de liaison, 417th Inf Regt, ancien membre de K Co, 417th Inf Regt qui a peut-être été l'officier qui a emmené deux GI's blessés extraits de la boîte à pilules 292 à la compagnie F, 417e à partir de laquelle ils ont reçu les soins médicaux nécessaires (voir aussi l'entrée pour John Edward BARNES, L Company, 417e Inf Regt, entrée par Mme. Daphne M. Houze pour son père Pvt (plus tard M/Sgt John Edward BARNES) L Co 417th Inf Regt, entrée o f Gary Kittleson pour son père Carl J Kittleson S/Sgt I Co, 417th Inf Regt, et enfin l'histoire personnelle de Bernard W. Whittington, Cpl Anti-Tank Co 417th Inf Regt, un ouvrage complet de plus de 50 pages. Nous sommes reconnaissants à ces contributeurs et à d'autres organisations telles que les Archives nationales, qui nous ont fourni des ordres généraux complets du 417e pour l'attribution aux membres de cette unité de l'insigne de fantassin de combat, qui autorise chacun d'eux également à postuler pour le Médaille étoile de bronze. Nous sommes également reconnaissants à Gerald Brown et Ulrich Koch qui nous ont soutenus dans cet effort et au LTC(Ret) Robert Donahoe, secrétaire-trésorier de la 76e division d'infanterie qui nous a apporté un soutien moral et spirituel, sans parler du soutien monétaire.
Merci!
Jay Martin Hamilton, SLD (à la retraite)
[email protected]
2005-03-24 15:40:50

6) Wayne Dyer
Vermont
Heman S. Blackwell de Saddleback, Maine était mon grand-père. Son dossier d'enrôlement et sa libération honorable montrent qu'il était cuisinier dans la Cie A, 302 d'infanterie en France en 1918. Il est sorti tôt en raison d'une maladie et d'un séjour dans un hôpital en France. Fait intéressant, il a reçu 93 $ de salaire de recrutement. Je suis sûr que c'était une somme considérable à l'époque.
2005-04-02 09:43:37

7) Joerg Fried
Idstein/Allemagne
Bonjour à tous, il y a près de soixante ans (28 mars 1945) les premiers soldats de l'armée américaine sont entrés dans ma ville natale d'Idstein. Maintenant, je veux savoir à quelle unité appartenaient ces militaires. Je pense qu'il s'agissait de soldats du 304e bataillon de la 76e division d'infanterie, mais je ne suis pas sûr. Y a-t-il quelqu'un qui peut m'aider ? Qui connaît un soldat vétéran de ce bataillon ?
Merci pour votre aide !
2005-04-12 01:28:35

8) Kathy Tackel
Texas
Mon père, Bertram Moje était sergent dans le 304th Infantry Regiment, Co. B. Il vivait dans le New Jersey, mais vit maintenant en Californie. Il espère assister à la réunion de 2005. Y a-t-il quelqu'un qui se souvient de lui ?
2005-05-17 09:55:59

9) Linda Ajello
CT. e-mail : [email protected]
J'aimerais vraiment trouver le S/Sgt. John A. Grant ou un membre de sa famille. Il était dans la Co.F du 417th et était de bons amis avec mon père S/Sgt. Edouard Johnson. Veuillez m'envoyer un e-mail à l'adresse indiquée.
2005-05-27 20:08:02

10) Georges Arnstein
Washington DC
6/2005. 76e troupe de reconnaissance de cavalerie (mécanisée) pour plus de détails, voir http://76thdivision.com, faites défiler jusqu'à l'historique des unités.
2005-06-01 19:45:24

11) Bob Beberfall
Ontario, Californie
Sur cette page de la 3e photo, la dernière personne répertoriée était mon oncle, Lester Beberfall (1911-1973). J'apprécierais certainement des informations, des photos, etc.
http://76thdivision.com/304/history_304th_088.html
2005-06-29 09:35:26

12) Lucille (Mme Ellsworth) Eue
Houston, TX
J'adorerais avoir des nouvelles de tous ceux qui ont servi avec Ellsworth Eue, 901st Field Artillery
2005-07-13 19:10:21

13) Robbert L.
Pays-Bas
Bonjour, je suis un garçon de 19 ans, je vis aux Pays-Bas. Je m'occupe de la tombe de Joseph E. Roseberry 76e division d'infanterie/901e bataillon d'artillerie de campagne. Je vais sur sa tombe chaque semaine pour le remercier ainsi que tous ceux qui se battent pour notre liberté. Je recherche plus d'informations sur Joseph E. Roseberry. Toutes sortes d'informations sont les bienvenues.
Cordialement, Robbert
2005-07-24 12:03:34

14) robert|geberth|larchmont
New York
excellent site pour l'histoire de la 76e reconnaissance, descendez jusqu'à la section des troupes de la 76e reconnaissance
2005-08-22 11:21:51

15) Tom Tarr Edmond
d'accord
Beau-fils au S/Sgt. Frank Giasson, 3e Peloton, Co.G, 304e d'infanterie. Mai 1916 au 11 septembre 2005. RIP. Merci pour les détails de Co.G.
2005-09-12 23:06:31

16) BEAU GARÇON
GHANA [email protected]
BEAU SITE
2005-11-13 04:59:26

17) Doyen et Teri Thompson
Poulsbo, Washington
Le père de ma femme, Arnold D.Holman (HQ/901), est décédé le 31 mars de cette année. Nous avons son uniforme et ses rubans ainsi que de nombreuses histoires merveilleuses. Ce que nous ne pouvons pas trouver, c'est un livre de reliure noir qu'il avait avec des photos et des cartes. Nous avions l'intention de transmettre cela avec ses autres articles à son seul petit-fils qui sert actuellement dans l'US Airforce. Arnold était vraiment un membre de la plus grande génération de ce pays, il était la vraie affaire, pas de faux airs, juste un homme merveilleux et attentionné. Toute aide pour trouver un remplaçant pour ce livre serait vraiment appréciée.
2005-12-31 21:11:11

18) Al Moavero
CT
Bonjour, je recherche toute personne ayant pu connaître mon oncle, George Egnor. Il a servi avec la compagnie K 385th Inf 76thDivision. À part ses informations de service, j'ai peu d'informations sur son service, comme des domaines de service spécifiques dans l'ETO. Je cherche aussi des photos de lui, car ma famille ne semble pas en avoir depuis qu'il était dans l'armée.
Merci, Al
2006-02-03 17:43:28

19) Henri Hatt
Allemagne
Je recherche toute information sur l'histoire du 90ème concernant la région du SUD de THURINGE, comté de SAALFELD, une région où les montagnes sont couvertes de pierres noires provenant des mines d'ardoise. Je cherche désespérément des vétérans qui ont été dans cette région ou pour tout matériel (photos, notes) qu'ils auraient pu laisser à quelqu'un. IG Farben avait commencé à construire un site de production de carburant souterrain à Unterlockwitz. La mine d'ardoise d'Unterlockwitz était alors surveillée et fermée au public. L'armée américaine a fouillé la mine pendant 4 semaines mais la NARA n'a aucun document. De plus, IG Farben avait caché 50 boîtes avec des papiers secrets (également d'autres contenus ?) dans la mine et on ne sait toujours pas ce qui leur est arrivé. Où n'y a-t-il pas de documents ou pourquoi ne sont-ils pas disponibles dans les archives américaines ? Toute aide sur ce sujet est très appréciée.
Merci Henri
2006-02-22 02:30:16

20) Charles W. Merten
BP 1027, Stowe VT 05672
Je recherche toute information disponible sur mon ami, Jack (John) McKenna, ville natale de Seattle WA, fantassin de la 76e division, tué en Europe en 1944, il a passé un an à Harvard Univ. puis à l'ASTP et de là à la 76e. Je ne connais pas son unité ni les circonstances de sa mort. J'apprécierais d'avoir des nouvelles de tous ceux qui le connaissaient, ou des suggestions sur où chercher.
2006-02-25 10:17:05

21) Robbert
Pays-Bas
Je suis l'assistant funéraire du lieutenant Joseph E. Roseberry 901st FAB/76th ID. KIA le 12 avril 1945 et enterré aux Pays-Bas. Je fais beaucoup de recherches sur le lieutenant Roseberry et je suis en contact avec sa sœur en ce moment. Je reçois beaucoup d'aide du LTC Jay M. Hamilton. J'ai créé un site Web sur le lieutenant Roseberry :
http://www.fallennotforgotten.nl/story00004.htm
2006-03-08 12:27:07

22) Charles Schatz, Jr
Kingsville, Maryland 21087
Mon père (Charles B. Schatz, SR) appartenait au 417e reg. Compagnie I, 76e Division d'infanterie. Mon père est décédé en juin 1994. Il était très fier de son service pendant la guerre et m'a transmis ses expériences, son fils aîné. Il a débarqué au Havre, en France, en janvier 1945. Je crois que son unité a combattu au Luxembourg et a traversé le Rhin entre Boppard et St Goar. Il a failli être tué le Vendredi saint lors d'une escarmouche dans la ville de Schmitten. Je pense que son unité combattait les cadets SS. Il se souvient avoir aidé à libérer un camp de concentration quelque part en Allemagne de l'Est. Il a enlevé un souvenir à croix gammée d'une maison à Liepzig, puis s'est dirigé vers le sud pour se retrouver le jour de la victoire à Chemnitz, en Tchécoslovaquie. Plusieurs années avant sa mort, j'ai eu le plaisir de l'accompagner à la National Archives Library de Washington DC pour retracer le parcours de ses unités à travers l'Europe. Cela lui a rappelé beaucoup de souvenirs. Comme la plupart des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, il a minimisé ce qu'il avait fait pendant la guerre, mais pour moi, il était, comme tous les anciens combattants, mes héros.
2006-03-11 22:34:21

23) Gale R. Darland
Co. L, 385th Inf. Rég., 76 Inf. Div.
Je suis le fils de Gale. Il est décédé le 14 mars 2006. Quelqu'un se souvient-il de lui. Dossiers, vieilles photos, histoires et tout ce dont vous vous souvenez de la guerre. Merci pour votre service à notre nation.
2006-03-16 17:50:53

24) Jardins Victoria
New York
Salut, je suis follement amoureux de votre site. Je suis venu dans ce monde sans savoir qui était mon père. J'ai appris qu'il était décédé il y a longtemps maintenant, je viens de réaliser que je suis le bénéficiaire d'une grosse somme d'argent wud luv pour construire une maison pour vétérans. j'adore votre site.
2006-03-25 12:49:53

25) Richard H Dawley
G Co., 304e Inf. Rgt., 76e Div.
Mont Holly, Vermont
Gérald, vous avez fait un très bon travail.
Riche
2006-05-02 13:15:05

26) Beth Dalton
Je ne peux pas croire que je suis tombé sur ce site Web. FRANCE COOK EST MON GRAND-PÈRE (côté mamans)(G Co., 304th Inf. Rgt.) . N'hésitez pas à me contacter..
2006-07-12 12:02:19

27) Jean Este
Décatur, Texas
Mon grand-père était Junius Este. Compagnie F 385. 1944-1945. Il aimait beaucoup les hommes avec qui il servait. J'ai quelques informations sur son séjour là-bas. Mais j'adorerais voir des photos ou entendre plus d'histoires que tout le monde a à partager. Si vous le connaissiez, merci de me contacter. Merci.
2006-08-19 00:49:20

28) E Evans
Chicago
J'ai une copie de l'histoire ''Always First'' du 417th. J'ai envoyé un e-mail au webmaster à quelques reprises. Pas de réponse. Une idée de comment entrer en contact avec lui. Il le voulait depuis des années et je l'ai depuis des années.
2006-10-28 10:39:59

29) Paul Masarek
Collingswood, New Jersey
Mon père, Paul Masarek est à la recherche de son bon ami et commandant de compagnie, William Simonovich de la compagnie M, 304e d'infanterie. Il était originaire de Pennsylvanie. Mon père, Paul, a maintenant 90 ans et nous raconte de merveilleuses histoires de cuisine pour la société M.
2006-11-26 08:11:43

30) wesley fraser
Scarborough Maine
J'ai rejoint le 76th Div HQs MP Peloton le 30 janvier 1945 à Luxembourg. Leonard Quiring était avec moi à l'entraînement de base au Camp McClellan, en Alabama. Et nous sommes allés outre-mer ensemble. Nous étions dans notre premier mois d'action lorsque Len a été tué par des tirs d'artillerie à Echternach Lux. le 13 février 1945. J'étais avec le 76e jusqu'à sa dissolution après le jour de la victoire en mai 1945
2006-12-22 20:54:54

31) JERRY MERRITT
JOPLIN MISSOURI
Je suis le petit-fils de Harold F. Long Private First Class, Co F, 417th Reg, 76th Inf. Div. Si quelqu'un a des informations sur la société F, je serais ravi de leur part. Mon téléphone #417-499-4159. Veuillez appeler à tout moment. Merci.
2007-01-07 20:12:08

32) Anne Schneider
Est-ce que quelqu'un se souvient d'Everett J. Schneider, Jr ? Il faisait partie du 364th Field Artillery Battalion, 76th Infantry Division.
2007-01-23 17:14:41

33) Brian Shaw
Raleigh, Caroline du Nord
Super site ! Merci pour ce travail. Mon père, Warren Shaw, est décédé en avril 2005. Il était sergent-chef à HQ Co. Si quelqu'un le connaît, j'aimerais beaucoup avoir de vos nouvelles.
2007-02-20 14:03:44

34) Myriam Childers
Tulsa, d'accord
Mon grand-oncle était Jay Q. Spahr. Il était dans la compagnie L, 304th Regiment, 76th Infantry. Il s'est entraîné au Camp McCoy, WI, puis a expédié à l'étranger. Il était à Bornmoth en Angleterre pendant 2 mois avant d'être envoyé au front. Il raconte avoir voyagé en wagons couverts à travers la France. Il a participé à la bataille des Ardennes. Selon son récit, il se trouvait dans une jeep qui a écrasé une mine terrestre quelque part à Luxembourg, a été éjecté avec des blessures par éclats d'obus à la jambe qui a apparemment gelé au sol et y a été immobilisé pendant plusieurs heures. Il a finalement été découvert et transporté dans une unité médicale dans une ancienne école, puis transporté sur un navire-hôpital, puis de retour en Angleterre. Il a été recruté en tant que sergent-chef. Oncle Jay est décédé il y a quelques années. J'apprécierais vraiment si quelqu'un qui le connaissait et/ou en savait plus sur lui ou dans ces circonstances me contactait. Nous compilons une histoire familiale et aimerions ajouter plus de détails à son histoire.
Merci.
2007-02-24 13:46:35

35) Bernard Z. Lee
Houston, Texas
C'est le Memorial Day 2007 et je suis rempli de pensées et de souvenirs de camarades de la compagnie AT du 385th. Chers amis Lucius Bunton, un PFC quand nous étions ensemble et plus tard un juge fédéral à Midland, Texas et Louis K. Jones. Nous étions trois jeunes de 19 ans à l'époque et sommes restés proches jusqu'à leur mort récente.
Ils me manquent!
2007-05-28 09:29:36

36) Georges Arnstein
Washington, DC, courriel : [email protected]
76th Recon: In anticipation of the final reunion Oct 2007, this is to ask all 76 recon troopers (and family members)who plan to attend, to get in touch with me. -May 2007. Try Yahoo.groups,Recon76 or email me as above.||2007-05-30 18:04:48 37) Scott Garman
Maine
I just recievd a Garand from the CMP program yesterday. The rcvr is dated 640xxx making it early June, 42. What may be of interest is that the stock is stamped on the butt, right side - K. 301. E. B. There is a number stamped on the left side that starts 30? I need to clean more to see if it will come out cleared. The rifle appears to have been rebuilt in 55. The barrel is 2 55 sa Does anyone have anything they can tell me?
2007-05-30 21:04:07

38) John Carter
Géorgie
ads at jecarter dot com I'm looking for information on my father, Edward ''Buddy'' Carter who was in Co G, 385th Infantry at Ft. Meade in May 1943. He was killed in France around 1 August 1944, I've so far found no information between those dates.
John
2007-06-05 21:15:53

39) Mark Waldenberger
Onalaska, Wisconsin
Still searching for information on my paternal grandfather, Woodrow Knox who was at Fort McCoy in 1946 and met my grandmother there. Originally, I started doing this research for my Dad after we found it his mother had kept the truth from him about his Dad and basically lied to him all those years. Now he is gone and I am still searching for myself and my brothers and family.
2007-07-17 16:11:57

40) Dan Ball
e-mail: [email protected]
My name is Dan Ball. My late father, PFC Richard Ball , served with Anti-Tank Co. 385th Inf. regiment , 76th Div. He was from Grand Rapids Michigan. I'm not sure which Platoon he was in. According to my mother, he was involved with mine clearing. If anyone knew him, please contact me at [email protected] Thank you and thanks to all those that served in the armed forces for your great sacrifices.
2007-08-22 23:22:10

41) Lynn Freeman
My dad, Eli Gerowitz , served with Company F, 304th Regiment, 76th Division, 3rd Platoon. He also volunteered for McCarran's Tiger Patrol. I would love to find someone who served with him. He passed away almost 3 years ago and never really talked about his war experience. My son and I are trying to learn as much as we can about his service. We know he was at one of the beaches at Normandy, but do not know which one. I also know there was a concentration camp that he was one of the liberators of and I would like to find out which one.
I can be contacted at this e-mail: [email protected] or at the phone number below as well. I did printout the book, "We Ripened Fast" and located his picture in it. He enlisted at 17 out of Rochester, New York.
Thank you for any information you might be able to provide me.
Lynn Freeman
Hahn Loeser & Parks LLP
(216) 274-2418 (voice)
(216) 241.2824 (fax)
website: http://www.hahnlaw.com/
2007-08-21 18:41:06

42)Thomas J. Walker
Mr. Brown,
I am looking for anyone out there who has information on my grandfather, 1SG William A. Walker, who was assigned to the 76th Cavalry Reconnaissance Troop. I believe he was assigned to F Troop, but I am not 100 percent sure. If anyone has information such as personal stories or pictures related to my grandfather, I would appreciate it. He passed away in 1978.
Thomas J. Walker
Austin, TX
[email protected]
2007-08-29 10:05:38

43)Charles W. Enlow
My father, John W. Enlow, Jr., served with the 76th during WWII. He was assigned to the 355th Field Artillery Battallion, his MOS was as a Field Lineman and he also served as a Forward Observer. Dad passed away in 1989 and I remember fondly some of the "war stories" he used to tell. I would be interested in locating anyone who may have served with my father.
Thank you for your time and information.
Charles W. Enlow
2007-10-05 16:53:29

44) Terry L. Glusko, Sr.
Springfield, MA
MY NAME IS TERRY L. GLUSKO, SR. FROM SPRINGFIELD, MASSACHUSETTS. I AM TRYING TO OBTAIN INFORMATION ON MY UNCLE, SGT VICTOR GLUSCO. HIS AR # WAS 13022595. VICTOR GLUSCO WAS FROM A SMALL FARM TOWN OF SMOKERUN, PENNSYLVANIA. HE HAD BRIGHT RED HAIR AND WAS NICKNAMED "RED". MY UNDERSTANDING HE WAS "KIA" ON OR ABOUR 3 MAR 45 WHICH PROBABLY PUT HIM IN THE COMBAT OPERATIONS OF THE MOSELLE AND KYLL RIVER CROSSINGS. HE NAME IS ASSIGNED TO THE HONOR ROLL OF THE 76TH DIVISION AND BELIEVED TO BE BURIED IN THE LUXEMBOURG NATIONAL MILITARY CEMETARY OF BELGUIM. IF ANYONE HAS ANY INFO ON MY UNCLE, PLEASE E-MAIL ME AS I AM ATTEMPTING TO PUT TOGETHER A CHRONICLE OF HIS SHORT-LIVED LIFE.
TERRY L. GLUSKO, SR.
2007-11-13 20:42:56

45) Linda Ajello
I have been trying to reconnect members of Fox Co. of the 417th for a number of years now. I am also trying to locate friends of my father's or members of their families. My father was S/Sgt. Edward Johnson from Kent, Ct. His nickname was Big Swede. I would particularly like to hear from S/Sgt. John A. Grant or members of his family. I have photos of him and he was obviously a good friend of my Dad's. Thanks for this website Gerald!
Linda Ajello
[email protected]
2007-11-18 07:53:37

46) Alan Beasley
Fairmonunt, GA
2007-12-06 20:47:07

I am creatting film using an old audio recording of my grandfathers account of ww2 his name was

Waymon H Drummond (Sgt)
76th Infantry 304th Infantry Regiment
Company H

Heavy machine gun squad leader(7 men in squad)
His audio recording is the short sanitized version. I am looking to tell the whole story in this film, any facts, maps, photos or details that anyone could add would be very helpful.
Merci,
Alan Beasley
[email protected]
PO Box 357
Fairmount, GA 30139

My father, Herman Ernest Brown, served in Co. B of the 385th. He met my mother in Antwerp, they're happily married still. Watching the movie "Band of Brothers" opened discussion of his war experience for the first time. We were surprised how fresh the emotions were after so many years but it was wonderful to have him speak of it finally.
He took many photos of Germany and the train trip to France. I would be glad to share them with anyone who is interested. He has photos of meeting the Russians on the bridge also. It was very emotional to see that scene depicted at the WWII Memorial in Washington D.C. I wish many blessings to all veterans who may read this, thank you.

48) PFC Tom M. Davis, 304th IR
2008-03-24 21:05:41

My father, PFC Tom M Davis, was a Silver Star recipient and was with the 304th. Please add his email address to the guest book.
Michelle Davis

49) SSGT Charles Q. Downs
2008-05-27 00:53:00

My dad was SSGT. Charles Q. Downs he received the bronze star in Germany. If anyone knows anything about him please contact me. AT [email protected]

The guest book is currently down, but if you would like to add to this posting then please email me at:
[email protected]
Place "76th Division" in the Subject. Please include your name, location, and any information you would like posted.

Please let me know if you would like your e-mail address linked to your name so that other readers can contact you. I will not add this link unless you give the ok.

Give me a few days to a week and I will get the posting added to this page.
Merci,
Gerald Brown
Webmestre


76th Reconnaissance Group - History

U.S. Military Personnel That Served in WWII

Last Name Beginning With (V)

For information on any of the names listed below, submit your request to [email protected]

For information about the World War II History Center Research Database, click here.

For information about the World War II History Center, click here.

Valdez, Pascual Monares 736th Tank Battalion 851

Valenti, Isadore K Company, 7th Infantry Regiment, 3rd Infantry Division 123 189

Valenti, Joseph S. 92nd Squadron, 439th Troop Carrier Group 893

Valentine, Edward R. 94th Squadron, 439th Troop Carrier Group 893

Valenzi, Albert M. B Battery, 285th Field Artillery Observation Battalion 557

Valenzuela, Olegario F Company, 7th Infantry Regiment, 3rd Infantry Division 66

Vallandingham, Robert C. 91st Squadron, 439th Troop Carrier Group 893

VanBebber, E. H. 3rd Photo Reconnaissance Squadron 914

Vance, Gene 47th Bomb Group 419

Vance, John G. 439th Troop Carrier Group 893

Vance, Norman J. H Company, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Vandegrift, Alexander A. 1st Marine Division 279 340 401 479 565 584 620 726 753 754 843

Vandel, G. M., Jr. 3rd Photo Reconnaissance Squadron 914

Vandenberg, Hoyt S. Ninth Air Force 248 353 557

Vandenbroucke, Ray B Company, 192nd Tank Battalion 398

Van Der Kamp, John 120th Infantry Regiment, 30th Infantry Division 358

Vandervoort, Benjamin H. 2nd Battalion, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne 38 255 384 397 482 557 893

Vandevegt, Joseph W. I Company, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Van Dort, Arie 101st Airborne Division 383

Van Duzer, Frank 101st Airborne Division 383

Van Dyke, Dick Army Air Corps 465

Van Etten, Harry C. USS Sterett 726

Van Falkenburgh, Franklin US Navy 737

Van Fleet, James 8th Infantry Regiment, 4th Infantry Division 90th Infantry Division 37 239 482

1st Battalion, 29th Infantry Regiment III Corps

Van Holsbeck F Company, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 384

Van Houten, John G. 60th Infantry Regiment, 9th Infantry Division 487

Van Hyning, Dale 10th Field Artillery Battalion, 7th Regiment, 3rd Infantry Division 893

Van Kirk, Theodore J. 509th Composite Group 296

Van Loon, William H. D Company, 737th Tank Battalion 375

Van Mill, Donald A. USS Sterett 726

Van Pelt, James F. Jr. 393rd Squadron, 509th Composite Group 191

Van Rensselaer, Stephen 93rd Squadron, 439th Troop Carrier Group 893

Van Riper, Neil 1st Marine Division 188

Van Sutherland, Edwin V. 26th Infantry Regiment, 1st Infantry Division 557

Van Syckle, Richard US Army 419

VanEnwyick, Sherman A Company, 508th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Van Gelder, W. E. 3rd Photo Reconnaissance Squadron 914

Vanich, Sam I Company, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Vannatter, Robert HQ Company, 1st Batt., 513th PIR, 17th Airborne Division 187

Vannett, Robert 4th Armored Division 432

VanPoyck, Walter S. E Company, 504th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Vanskoy, John R. 1st Ranger Battalion 839

Vantol, Clayton A. Merrill's Marauders 593

Van Valkenburg, Franklin USS Arizona 517 519

Vargas, Richard A. H Company, 505th Parachute Infantry Regiment, 82nd Airborne Div. 482

Varner, Earl USS Sterett 726

Varner, Jack Service Battery, 924th Field Artillery Battalion 557

Vasseur, Edward R. 314th Troop Carrier Group 893

Vaughn, Al 401st Glider Infantry Regiment, 101st Airborne Division 91

Vaughn, Harry H. Provost Marshal, U.S. Armed Forces Australia 532

Vaughn, Norman US Army 270

Vaughn, Norman US Army Air Force 435

Vaught, Russell 101st Airborne Division 383

Vecchi, Louis B Company, 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Div. 383

Veer, William W. USS Sterett 726

Veitch, John R. 42nd Infantry Division 130

Vejtasa, Stanley W. VF-10 754

Velasco, Rogue 1st Reconnaissance Battalion 194

Vella, Chuck 2nd Ranger Battalion 384

Verber 23rd Reconnaissance Squadron, 16th Armored Division 478

Verdugo, Ernest F. USS Sterett 726

Veret, John 82nd Airborne Division 482

Verity, Bill Naval Aviator, USS Cabot 565

Vermilyea, Richard L. F Company, 345th Infantry Regiment, 87th Infantry Division 889

Versaw, Donald L. E Company, 4th Marine Regiment 526

Vest, J. M. 3rd Photo Reconnaissance Squadron 914

Vestal, David USS Sterett 726

Vetch, Edward R. G Company, 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Div. 383

Vetcher, Peter 1st Ranger Battalion 839

Vetrone, E. War Crime Investigation Team 203, 79th Infantry Division 363

Vetters, Robert N. 439th Troop Carrier Group 893

Vickmark, Clayton O. 1st Ranger Battalion 839

Victorine, Donald US Army 419

Viera Service Company, 504th Parachute Infantry Regiment, 82nd Abn. Div. 482

Viertel, Herbert B Company, 506th Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Div. 383

Vieweg, Walter USS Gambier Bay 343

Viguet Lieutenant, 69th Cavalry Reconnaissance Troop 831

Vilella, Ageea J. US Army 437

Villareal, Milton G Company, 175th Infantry Regiment, 29th Infantry Division 403

Villareal, Ramon A. USS Sterett 726

Vincent, C.D. 23rd Fighter Group 737

Vincent, G. Robert Lieutenant, US Army 575

Vincent, Stewart T. 36th Infantry Division 267

Vinson, Billy E. 148th Infantry Regiment, 37th Infantry Division 155

Viola, Isadore 94th Bomb Group 346

Violette, Clinton J. USS Sterett 726

Viramon, Jose A. 507th Parachute Infantry Regiment, 17th Airborne Division 96

Visconti, George J. USS Sterett 726

Visser, Bernard D. USS Sterett 726

Vitale, Leonard 34th Infantry Division 419

Vitulo E Company, 330th Infantry Regiment, 83rd Infantry Division 179

Vlachos, John 502nd Parachute Infantry Regiment, 101st Airborne Division 383

Voegeli, Wilfred US Marines 185

Vogel, George 377th Parachute Field Artillery Battalion, 101st Airborne Division 383

Vogt, Everett 101st Airborne Division 383

Vogt, J. H. L. Scouting Squadron Six, USS Enterprise 361

Vollmer, Robert 30th Infantry Division 524

Von Bampus, Richard R. Company 'D', 307th Airborne Engineer Battalion 893


Titre

Auteurs

Des dossiers

Download Full Text (34.0 MB)

La description

"Fighting across 18 major rivers and scores of smaller streams you have accomplished some of the longest sustained marches in the history of warfare. You have liberated or conquered more than 31,000 square miles of territory, including 600 cities and towns and 4,000 inhabited places.

You have captured 540,000 enemy soldiers and killed or wounded at least 89,000 others. ANGERS, CHARTRES, FONTAINEBLEAU, MELUN, MONTEREAU, CHATEAU-TIERRY, EPERNAY, HEIMS, VERDUN. METZ, TRIER. SAARLAUTERN, KAISERLAUTERN, WIESBADEN, KASSEL, WEIMAR, JENA, REGENSBURG. BRAUNAU, LINZ and STEYR were but milestones in your zone of advance.

The pathway to our goal has been costly and the blood of dead and wounded comrades marks our way to the liberation of Europe. Let us remember their sacrifices as we exalt in the victory of our arms. Let us prove to them by our conduct now that they did not die in vain that we have the fortitude to put aside selfish interests and carry on with firm justice and resolute determination to irrevocably crush the Nazi menace and establish freedom and right in war-torn Europe.

We have won the war. Let us now win the peace. We shall not for an instant lower our guard. Through our conduct, dress, bearing and example, we shall always maintain the high standards of a well trained and a well disciplined Corps."


67th History

The 67th Reconnaissance Technical Squadron (RTS) began as the 67th Observation Group (OG) at Esler Field, Louisiana on September 1st, 1941. Although the 67th had primarily a visual observation mission, each squadron had a few technicians to maintain cameras and process the imagery. In September 1942, the unit deployed to England. In May 1943, the unit was renamed the 67th Reconnaissance Group (RG) and in November 1943 the 67th Tactical Reconnaissance Group (TRG). In Europe, the unit flew A-20, P-51, F-4 (photo versions of the P-38) and a few Spitfire aircraft. At that time all photo interpretation was done on prints verses the later dupe positives on a light tables. The 67 TRG was eventually equipped with trailer and tent housed mobile photo centers. Units of the 67th deployed to France within a month after D-Day and moved forward with the allied advance across Europe. The unit was de-activated on November 9th, 1945.

Enlisted troops of the 67th Observation Group in front of the Elks (enlisted) Club at Membury AB, England in the Fall of 1942

In May 1947, a new 67 TRG was organized under the Tactical Air Command at March Air Force Base, California. Six months later it was designated as a Tactical Reconnaissance Wing (TRW). The unit flew F-6 (RF-51), RB-26 and RF-80 aircraft. In June 1948, it reverted back to a TRG, then back to a Recce Wing in August 1948, only to be deactivated due to budget cuts in March 1949. Much of its equipment and personnel from the 67th were transferred to the 363rd RTS at Langley AFB, Virginia. (WW-II and post-war history derived from the book ‘Asia From Above’ by Roy M. Stanley, II)

The USAF Asia reconnaissance intelligence processing, exploitation, and mapping facility (Bldg 206) at Yokota AB, Japan began business in 1946 as the 6th Photo Technical Sq.

On June 25th, 1950 the communist Democratic People’s Republic of Korea (DPRK) invaded the Republic of Korea (ROK), at that time there was one “Recce Tech” in the Far East Air Force (FEAF), the 548th RTS stationed at Yokota Air Base (AB), Japan. In August 1950, the 363 RTS moved from Langley AFB, Virginia, to Itazuke AB, Japan to provide additional imagery support to the FEAF. To fill the void resulting from the move of the 363 RTS to Japan, the 67 RTS was activated at Langley AFB with skeleton manning. In October 1950, the 363 RTS moved to a school building in downtown Taegu, ROK. After a fire in the photo lab destroyed much of it’s equipment and film, the 363rd moved onto K-2 (Taegu) AB.

On February 25, 1951, the 67 TRW) was formed at Itazuke AB, On March 21st, the 67 TRW moved to K-2 and the 363 RTS at K-2 was re-designated the 67 RTS, with the 363 RTS designation moving back to Langley. In August 1951, the 67 RTS moved to K-14 (Kimpo) AB, west of the ROK capital of Seoul. In Korea, the 67th processed and exploited imagery flown by the RB-26 Invader, RF-80 Shooting Star, RF-86 Sabre Jet, and the RF-51 Mustang. On July 27, 1953 the truce was signed at Panmunjon. In late 1954, the 67 RTS moved to Itami AB (Now the terminal area of the Osaka International Airport), Japan, and on July 1, 1957 it moved to Yokota AB where it replaced the 548 RTS. (Korean War history of the 67 RTS based on the book ‘ Photographic Aerial Reconnaissance and Interpretation, Korea, 1950-1952’, Ben Hardy and Duane Hall)

67th RTS Compound at K-14 (Kimpo AB), ROK

After distinguished combat service in the Korean War, the 67 TRW moved to Yokota in July 1957 and was inactivated December 1960. The Recce Tech Squadron absorbed the cartographic personnel and functions of the deactivated 548 RTS and remained active to monitor the Korean DMZ and peripheral reconnaissance of Communist Asia as well as other intelligence imagery tasks. In December 1960, war in Southeast Asia launched the 67th towards greatness.

67 RTS Building 206 at Yokota Air Base, Japan

As the only functioning “Recce Tech” west of California, tasking and incoming imagery multiplied and so did innovation to help the steadily declining manning accomplish the growing workload on a timely basis. The importance of the 67th was shown by an operating budget of $3 million and assets worth over $4.5 million/ including several “one of a kind” machines in the Photo Lab.

It was also one of the first Air Force intelligence units to experiment with data automation, developing: an Integrated Data Base that became the Pacific standard a man/machine readable PI reporting format that was used Worldwide a Route Search system to aid PIs to wade through increasing volumes of information and a system to allow PIs on-line access to intelligence and reporting tools.

Capt Roy Cottrell with the IBM 1401 Computer
67 RTS Intelligence Data Handling System (IDHS)

On one occasion, with three back-to-back high priority missions, the Photo Lab processed 4,200 feet of Original Negative and distributed 83,500 feet of Duplicate Positive in 17 hours. Using that imagery, 24 PIs had an Initial Report out in three hours, satisfying national requirements, and eventually wrote 34 reports from ONE mission with 7,000 targets researched, completely updating data on a denied nation. SmogCount, regular CNAF missions, Sharpcut, Tired Girl and Tassel Girl, Church Door, Giant Dragon, Bumpy Action, Commando Clinch, Look and Clasp, Food Fair and Wild Rice, Black Shield and Giant Scale, we handled them all, and, for a decade, were the ONLY RTS trusted with initial work on some of these missions.

67RTS PI Floor

With three Outstanding Unit Awards, the 67th at Yokota AB was consistently cited for “outstanding achievement excelling in the production of photographic, intelligence and computer products materially contributing to the support of combat operations in SEA and the satisfaction of national and theater intelligence requirements. “With such fantastic reputation for success, innovation and timely response to every challenge, it is clear why the 67th of those years was widely recognized in Washington, D.C, Southeast Asia, Hawaii and Korea, and in many of our memories, as the BEST OF ITS KIND!
(The 67 RTS, Yokota AB, history provided by Roy M. Stanley, II, author of ‘Asia From Above’)

In September 1970, it was announced that the 67th RTS would be deactivated as part of a reduction in forces in Japan and the missions and many of the personnel would be moved to the 548 RTG in Hawaii. There were other reasons besides the reduction in force for the closure of the 67th, mainly command decisions made in Hawaii and at the National level. By the spring of 1971, building 206 on Yokota had been cleared out and the last of the 67th personnel departed for either Hawaii or other assignments.

During the Vietnam War, the 67th TRW was re-activated at Mountain Home AFB, Idaho. In July 1971, the 67 TRW moved to Bergstrom AFB, Texas and on July 15th 1971 the 67 RTS was re-activated as part of the 67 TRW. On September 1, 1977, the 67 TRW was deactivated, only to resurface as the 67th Intelligence Wing at Kelly AFB, Texas on October 1, 1993. In August 2000, the wing was designated the 67th Information Operations Wing, then on July 5th, 2006, the wing was again re-designated as the 67th Network Warfare Wing at the Kelly Field Annex of Lackland AFB, and in 2014 the unit was again re-designated as the 67th Cyberspace Wing. Despite having a SIGINT mission, a squadron of the 67th Intelligence Wing was given the 67 RTS history and awards as part of their lineage and heritage. (Post Yokota history based on ‘Asia From Above’ and Wikipedia history of the 67th Network Warfare Wing)

67th Cyberspace Wing
(Lux Ex Tenebris, the light from the darkness)

The 67th Reconnaissance Technical Squadron honors include a campaign streamer from World War II in the European-African-Middle Eastern Theater, a streamer from the Korea War, six Air Force Outstanding Unit Awards (AFOUA) and the Republic of Korea Presidential Unit Citation.

World War II European-African-Middle Eastern Theater
Rhineland 1944-1945

Korean War
First UN Counteroffensive 1951
CCF Spring Offensive 1951
UN Summer-Fall Offensive 1951
Second Korean Winter 1951-1952
Korea, Summer-Fall 1952
Third Korean Winter 1952-1953
Korea, Summer 1953

Air Force Outstanding Unit Award
December 1, 1952 – April 30, 1953 Kimpo AB, Korea
February 1, 1964 – January 31, 1966 Yokota AB, Japan
June 1, 1967 – May 31, 1968 Yokota AB, Japan
June 1, 1968 – May 31, 1970 Yokota AB, Japan
July 15, 1971 – May 15, 1973 Bergstrom AFB, Texas
May 16, 1974 – May 15, 1975 Bergstrom AFB, Texas

Republic of Korea Presidential Unit Citation

February 10, 1951 – March 31, 1953

67 RTS Commanders in Korea:
LtCol Joseph F. Condon Mar 1951 – Sep 1951
LtCol Schuyler S. Harris Sep 1951 – 1953
LtCol William W. Robinson 1953 – 1954

67 RTS Itami Air Base Commanders:
LtCol William W. Robinson 1954-1955
Maj DeMay H. White 1955-1956
LtCol Robert Spencer July 1956 -?

67 RTS Yokota Air Base Commanders:
Lt. Col. Daniel T. George 1958 – 1961
Lt. Col. / Col. Wesley F Wallace 1961 – 9/1962
MAJ. Lewis E. Watson 9/1962 – 11/1962
Lt. Col. John R. Paulman 11/1962 – 11/1964
Lt. Col. Lawrence U. Gray 12/1964 – 10/1967
Lt. Col. William Echert 10/1967 – 11/1967
Lt. Col. Alfred M. Kamajian 11/1967 – 11/1968
Maj. Marvin Richman 11/1968 – 5/1969
Lt. Col. Michael Mitchell 5/1969 – 5/1971


Voir la vidéo: MACV-SOG veteran Nick Brokhausen, Ep. 76 (Mai 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos